BTMS ébéniste restauration de mobilier - Enseignement supérieur recherche -MÉTIERS D'ARTS / PROTOTYPAGE (bois)

 



Type:   
Durée : 2 ans
Public concerné : Tout public Toutes les situations sont envisageables et toutes les candidatures sont examinées.

ETABLISSEMENTS :


IFP 43 – CFA Interprofessionnel de Haute-Loire

 

Prérequis ?

BTM ébéniste, BMA, BM, CAP ébéniste + 5 ans d’expérience en entreprise, Bac Pro + 3 ans d’expérience en entreprise

Objectifs ?

Le titulaire du BTMS est un ébéniste hautement qualifié, doté de compétences techniques et d’organisation de la production avérées.

Le titulaire de la certification est un responsable d’atelier, un chef d’équipe. Il est amené à évoluer vers des fonctions de repreneur d’un atelier d’ébénisterie. Le titulaire de la certification gère en toute autonomie un projet d’ébénisterie lors de la restauration/conservation du meuble.

La restauration de mobilier résulte d’un équilibre à établir entre :

  • la réparation, qui serait le rétablissement de la seule fonction,
  • la reconstitution, qui serait une obturation des parties lacunaires et perturberait l’esthétique,
  • la conservation, qui dans une vision historique accepte les effets du temps.

C’est en fonction de leurs caractéristiques propres que chaque meuble doit être restauré pour stabiliser les altérations afin de conserver à l’œuvre son intégrité.

Le restaurateur de mobilier doit, non seulement avoir des compétences techniques et théoriques liées à son métier mais il doit également porter un grand intérêt à l’histoire du mobilier et aux techniques anciennes des métiers du bois, ce qui lui permettra de mieux  appréhender  les œuvres qui lui sont confiées. 


AU PROGRAMME :


FORMATION THEORIQUE

Innovation commercialisation, Gestion, Communication, Organisation du travail, Conduite de projet, Langue vivante, Dessin d’art appliquée, Dessin technique appliquée-DAO CAO, Histoire de l’art et de l’ébénisterie

FORMATION PRATIQUE :


Les apprentis et stagiaires de cette formation peuvent bénéficier du cadre et de la collection mobilière exceptionnelle du Château d’Aulteribe et du Château de Villeneuve Lembron pour apprendre le métier de restaurateur de mobilier.

 A noter que certaines promotions d'apprentis ont pu travailler sur des œuvres de la collection mobilière du Domaine Royal de Randan.

Sous la responsabilité de Gérard Albeza, ancien responsable de l'atelier Restauration "mobilier" au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, les jeunes approfondissent leur apprentissage du métier.

Lors de la restauration d’un meuble, une méthodologie stricte est imposée : constat d’état, diagnostic des altérations, propositions d’interventions, rapport d’interventions, etc…
Au cours des 2 années de formation, ils apprennent à respecter cette méthodologie et soutiennent devant un jury de professionnels la proposition de restauration d'une œuvre d'art mobilière.

La restauration de mobilier fait intervenir un jugement intellectuel et moral en vérifiant leur authenticité et en préservant leur intégrité pour permettre la reconnaissance de leurs valeurs. Les professionnels qui ont en charge la restauration de meubles s’efforceront de constituer la documentation la plus complète possible sur l’état matériel de ces biens. Une méthodologie apparait indispensable pour mieux connaitre les caractères spécifiques de chaque objet  et parfaire ainsi ce jugement critique. Le titulaire du diplôme doit veiller au respect de la déontologie liée à son métier.

Méthodologie

  • Constat d’état : Le constat d’état est un document daté et écrit qui porte le nom d’un ou des auteurs. Il consiste à pérenniser les observations sur l’état de conservation d’une œuvre à un moment précis.
  • Diagnostic des altérations : Le diagnostic permet de répondre à l'interrogation suivante : En fonction des caractéristiques de l'objet et de son environnement passé, actuel et futur, que s'est-il produit et que risque-t-il de se produire.

 A partir des observations effectuées, on cherche tout d'abord à établir la cause des altérations et des possibles altérations futures. L'élaboration du diagnostic s'effectue à partir du constat d'état. 

 
Page: () 1 ... 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 ()